Auto-évaluation des symptômes Covid19, vérification des médicaments, consultation et suivi à distance : tout un pan du système de santé se dématérialise

Publié par Mission Société Numérique
Actualités 25.03.2020

Face à l’urgence de la situation, il convenait d’imaginer un nouveau parcours de soins qui permette de désengorger les hôpitaux, d’éviter les contaminations et de réserver des lits aux malades les plus graves, tout en facilitant le travail du personnel médical. C’est à cette fin qu’a été assoupli le régime de la téléconsultation qui permet de consulter un médecin sans se déplacer.

Pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19, mais qui ne nécessitent pas d’hospitalisation, plusieurs applications permettent désormais aux patients de bénéficier d’un télésuivi à domicile via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour.

Deux plateformes destinées au public viennent compléter le dispositif : l’une pour aider les Français inquiets d’avoir été contaminés à évaluer leurs symptômes et les conseiller sur la marche à suivre, l’autre pour vérifier si un médicament présente des risques en cas d’automédication. Ces deux outils contribuent à désengorger le 15 et réduire les volumes d’appels aux médecins traitants.

Maladiecoronavirus.fr : un site Internet pour comparer ses symptômes avec ceux du Covid-19

Le  Covid-19 est une maladie difficile à diagnostiquer pour le plus grand nombre d’entre nous. Ses premiers symptômes se confondent souvent avec ceux de maladie plus « banale ».

L’Alliance digitale contre le Covid-19 a mis en ligne un site pour permettre aux personnes qui pensent être contaminées de faire un « test » anonyme et gratuit : 24 questions sur ses symptômes (fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures…) mais aussi sur ses antécédents médicaux, son âge.

Grâce à un algorithme développé et mis à jour par des médecins et chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’APHP, des CHU de Rennes, Lille et Angers, le site conseille alors soit de rester simplement confiné chez vous, de consulter votre médecin traitant ou encore d’appeler immédiatement le 15.

« Initiative d’intérêt public, le site est développé dans le but de contribuer à limiter la pression sur le 15 et les services d’urgence».

L’Alliance digitale pour le Covid-19 réunit Docaposte, la start-up lilloise Kelindi, l’agence Dernier Cri, Allianz France et le cabinet d’avocats De Gaulle Fleurance & Associés. Le consortium est soutenu par AG2R La Mondiale, AstraZeneca, CompuGroup Medical, Johnson & Johnson, La Banque Postale Assurances, Malakoff Humanis, la plate-forme de téléconsultation MesDocteurs et le groupe VYV.

Covid19-medicaments.com : pour vérifier si un médicament présente des risques en cas de symptômes de Covid-19

Le réseau national des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), le département de pharmacologie du CHU de Bordeaux et Synapse Medicine ont réalisé un site permettant aux patients d’obtenir une réponse sur les risques relatifs à l’automédication en cas de symptômes de Covid-19.

Le site est destiné aux seules personnes qui présentent des   symptômes de COVID-19 : fièvre, fatigue, maux de tête, toux et maux de gorge, courbatures, gêne respiratoire.

Pour vérifier si un médicament pourrait présenter un risque potentiel d’aggraver ces symptômes, il suffit de renseigner le nom du traitement dans la barre de recherche et de répondre à deux questions: « ce médicament vous a-t-il été prescrit par un médecin sur ordonnance? » et « prenez-vous ce médicament de façon quotidienne ou quasi quotidienne pour traiter une maladie chronique? ».

Outils 17.03.2020

Assouplissement de la téléconsultation médicale pour éviter les déplacements

Assouplissement de la téléconsultation médicale pour éviter les déplacements

La téléconsultation simplifie l’accès des patients à une consultation. En cas de symptômes, le médecin peut alors proposer au patient une prise en charge adaptée (ordonnance, arrêt maladie, etc.) ou l’adresser vers un lieu de dépistage.

Un décret, publié le 10 mars, a très largement facilité l’accès aux téléconsultations médicales. Depuis le décret, il n’est plus obligatoire de passer par son médecin traitant ou d’avoir eu une consultation physique dans les 12 mois précédents avec le médecin en question pour être remboursé d’une téléconsultation. Les personnes qui suspectent d’être infectées par le Covid-19 peuvent solliciter n’importe quel médecin et être pris en charge. Seule condition, privilégier un praticien de leur territoire.

Les patients sont invités à contacter de préférence un médecin indiqué par l’assurance maladie ou un médecin traitant dans son territoire : le décret permet aussi « s’il n’en trouve pas qu’il puisse contacter par FaceTime ou WhatsApp un autre médecin qui est capable de lui faire son ordonnance, son arrêt de travail » avait détaillé le ministre de la Santé sur France Info le 10 mars au matin.

Outils 17.03.2020

Assouplissement de la téléconsultation médicale pour éviter les déplacements

Téléconsultation : la Société Française de Santé Digitale « donne la parole du terrain »

Cette crise sanitaire « révèle la nécessité pour les professionnels de santé d’avoir recours aux outils sécurisés de téléconsultation pour répondre rapidement et dans les meilleures conditions possibles aux demandes de soins non programmés. En complément, la télé-expertise, encore balbutiante, va permettre de sécuriser davantage de parcours de soins complexes nécessitant une expertise plus poussée ».

Plusieurs problématiques se posent, aujourd’hui aux soignants en ambulatoire face à l’épidémie de Covid 19 :

  • « Comment organiser la prise en charge de mes patients chroniques et les urgences hors Covid 19 en ambulatoire en période de crise sanitaire ?
  • Comment organiser mes téléconsultations entre celles de diagnostic de Covid ? Suivi de pathologie chronique ? Celles des décompensations de pathologies chroniques ?
  • Comment faire sur une journée habituelle ? Ai-je besoin d’aide ? Dois-je faire appel aux plateformes de débordement ? »

Trois cas de figure se posent à eux qui les obligent de passer du présentiel à la téléconsultation : cas suspect de Covid-19, patients chroniques non suspectés de Covid-19 suspicion de décompensation d’un patient chronique

La Société Française de Santé Digitale (SFSD) a entrepris, à travers l’ouverture d’une foire aux questions (FAQ) de « faire remonter les écueils rencontrés sur le terrain » et de « donner des clés de lecture aux médecins ainsi qu’à l’ensemble des professionnels de santé concernés pour se lancer dans la téléconsultation ».

Plus de 100 solutions de télésanté pour les médecins et infirmiers qui ont besoin s’équiper

Parce qu’elle permet l’exercice de la médecine tout en protégeant les professionnels de santé et leurs patients, la consultation à distance et le suivi infirmier à distance apportent une réponse sanitaire à l’épidémie actuelle de Covid-19.

A cette fin, le Ministère de la santé encourage les médecins et les infirmiers à s’équiper en solutions de téléconsultation et de télésuivi pour prendre en charge des patients atteints de Covid-19.

Pour accompagner les professionnels dans leur choix d’un outil numérique, le ministère de la Santé a référencé plus de 100 solutions disponibles en télésanté avec, pour chacune, les fonctionnalités proposées et le niveau de sécurité garanti. Cette liste est établie à partir d’une auto-déclaration par les éditeurs de solutions, qui engagent ainsi leur responsabilité.

Outils 17.03.2020

Assouplissement de la téléconsultation médicale pour éviter les déplacements

Des applications pour le suivi à distance des patients porteurs ou suspectés covid-19

L’épidémie de Covid-19 menace de saturer le système de santé. Il est donc primordial de mettre en place des solutions alternatives à la quarantaine hospitalières pour tous les patients atteints ou suspectés.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a lancé une application gratuite baptisée Covidom. Elle permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour, en complément de mesures de confinement

La société spécialisée dans l’échange sécurisé de documents médicaux Lifen a travaillé avec l’équipe du Professeur Philippe Ravaud, directeur du centre d’épidémiologie clinique de l’Hôtel-Dieu de Paris au déploiement d’une plateforme de suivi à distance des patients. L’outil Lifen Covid s’appuie sur un questionnaire quotidien envoyé aux patients pour remonter leurs symptômes et un tableau de bord pour chaque hôpital avec un tri des patients en fonction de leurs symptômes. Lifen va ouvrir bientôt cette plateforme à la médecine de ville, avec deux fonctionnalités : un accès pour voir l’évolution de ses patients directement sur la plateforme de l’hôpital et la création d’un tableau de bord pour chaque médecin lui permettant de faire du télésuivi de sa patientèle sur le même modèle qu’un établissement de santé.

Outils 17.03.2020

Assouplissement de la téléconsultation médicale pour éviter les déplacements

Actualités 24.03.2020

Allemagne : 40 000 participants au hackathon « WirvsVirus » organisé par le gouvernement fédéral, 800 pistes d’action et projets en cours d’évaluation

Hacking Covid-19 : un hackathon en ligne pour outiller les professionnels de santé

Health Factory (à l’origine du Hacking Health Camp,  avec les Hôpitaux Unversitaires de Strasbourg) organise un Hacking Covid-19 pour « créer des outils numériques qui aideront les professionnels de santé dans leur lutte contre le coronavirus ».

« Les professionnels du soin nous soumettent d’ores et déjà des problématiques, nous vous proposons de rejoindre une équipe projet et aider à prototyper rapidement des solutions. Profitons du confinement pour contribuer à résoudre des problèmes liés à la gestion du coronavirus, sous la forme d’un hackathon en ligne ».

36 défis sont d’ores et déjà identifiés. Parmi lesquels

  • Une Espèce de Wikipedia covid – Interface regroupant les infoss hors circuit officiel proposant des remèdes efficaces et naturels provenant de sources fiables
  • Détecter immédiatement la personne si elle est susceptible d’avoir les symtomes de ce virus
  • Utilisation de l’impression 3D pour la conception et la production d’équipements de protection médicale modulaires, réutilisables et recyclables.
  • Base de données des soignants disponibles et volontaires
  • Application de suivi de l’évolution du COVID-19, des patients à domicile et des personnes à risque avec dashboard et en multilingue
  • Collecter la littérature scientifique de qualité sur le COVID-19 pour adapter les pratiques
  • lister et adapter en temps réel les protocoles médicaux pour la prise en charge des patients atteints du COVID-19.
  • Exploitation des données de l’ARS Grand-Est pour anticiper les besoins sanitaires
  • Une hotline de volontaire pour assister les médecins généralistes (MG) pas à l’aise avec l’outil informatique, dans la mise en place et la gestion de la téléconsultation
  • Consignes patient en 1 clic : un outil permettant d’envoyer des consignes au patient très rapidement : consignes barrière par exemple
  • Disponibilité en temps réel des lits Covid-19
  • Créativité EHPAD : Collecter et diffuser des idées créatives pour soulager les EHPAD de l’isolement provoqué par le confinement/coronavirus. Idées pour aider aussi bien le personnel que les pensionnaires.
  • Outil de suivi du patient qui a appelé le SAMU, et qui n’a pas nécessité l’envoi d’ambulance ou de médecin à ce stade.
  • Chatbot pour répondre automatiquement aux questions du premier niveau pour faire gagner du temps au personnel soignant
  • Outil de visio ultra-simplifié pour permettre aux infirmières des personnes fragiles (seniors sans smartphones notamment) d’organiser un échange visio avec la famille
  • Offrir aux professionnels de santé un outil digital pour gérer massivement les demandes de premiers conseils/recommandations des patients pour les orienter et leur donner des suggestions.

En Allemagne, les 20 et 21 mars, 42 968 personnes ont participé en au hackathon #WirvsVirus.  2 900 experts (« mentors »)  étaient disponibles en ligne pour apporter des réponses aux participants et les conseiller. Les 800 pistes d’action et solutions  imaginées par les participants vont désormais être évalués par les mentors et un jury pour s’assurer qu’ils peuvent être mis en œuvre.

Actualités 24.03.2020

Allemagne : 40 000 participants au hackathon « WirvsVirus » organisé par le gouvernement fédéral, 800 pistes d’action et projets en cours d’évaluation

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.

Articles en lien

Éclairages 17.03.2020
Actualités 23.03.2020
Expériences 19.03.2020
Actualités 23.03.2020