Ouverture des données publiques : un foisonnement de tableaux de bord et d’outils de visualisation pour suivre la pandémie

Publié par Mission Société Numérique
Actualités 10.04.2020

De nombreux projets collaboratifs ont vu le jour autour de jeux de données rendues publiques pour fournir aux chercheurs, aux autorités de santé publique et au grand public des outils et des tableaux de bord  pour suivre l’évolution de l’épidémie.

Un grand nombre de ces projets s’appuient sur les ensembles de données mises à disposition par l’Université Johns Hopkins (JHU).  Les données sont tirées de diverses sources,  vérifiées par recoupement avec d’autres sources telles que l’OMS: elles permettent de tenir un tableau de bord, massivement cité par la presse.   Un autre ensemble de données de haute qualité mis à la disposition du public est l’ensemble de données nCoV2019 de l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’université de Washington.

En France,

Les données publiques peuvent contribuer a la connaissance de l’épidémie mais aussi aux réponses collectives à l’épidémie.

A ce jour, 37 jeux de données relatives au Covid19 sont en ligne sur data.gouv.fr. Notamment :

  • chiffres-clés concernant l’épidémie de COVID19 en France : une consolidation de données officielles produites par Santé publique France, par les agences régionales de santé (ARS) et les préfectures.
  • Lieux ouverts ou fermés pendant le confinement Covid-19
  • Enseignes ouvertes ou fermées pendant le COVID-19
  • Données des urgences hospitalières et de SOS médecins relatives à l’épidémie de COVID-19
  • Centres de consultations Covid-19
  • Données hospitalières relatives à l’épidémie de COVID-19.

Veille-coronavirus.fr : un outil contributif pour consolider et exposer les données officielles disponibles sur la progression de l’épidémie en France

Autour d’Etalab, une communauté de développeurs, datascientists, professionnels du milieu médical d’environ 200 personnes a entrepris consolider les données de Santé Publique France (point épidémiologique quotidien, chiffres-clés nationaux, nombre de cas confirmés par région) et celles des agences régionales de santé (ARS) et les préfectures.  L’outil contributif veille-coronavirus.fr propose une vision consolidée des données officielles concernant l’épidémie de COVID19. Ces données consolidées sont disponibles sur data.gouv.fr  Elles y sont proposées selon plusieurs granularités : monde, pays (France), région et département. Les données à la maille du département sont actuellement très fragmentaires.

61 réutilisations pour visualiser et donner du sens aux données publiques Covid19 disponibles sur data.gouv.fr

61 réutilisations des jeux de données Covid 19 disponibles sur data.gouv.fr ont vu le jour (en date du 10 avril) : visualisations et tableaux de bord

Parmi elles:

Un tableau de bord qui combine les données de flux des urgences, d’hospitalisations et de décès/retour à domicile. Les données d’hospitalisation en réanimation et soins intensifs sont croisées avec les données capacitaires de chaque département -construites à partir d’hospi-diag- , pour mieux évaluer le niveau de saturation des ressources. Tous les graphiques sont filtrables par département par simple clic sur la carte. (Matthieu Louis)

Un tableau de bord du suivi des patients Covid-19 en France. Les données sont cartographiées au département pour respecter la granularité des données originales. Il montre entre autres, l’évolution des hospitalisations, des mises en réanimation, des décès mais aussi de retours au domicile. Le tableau de bord présente également les répartitions Homme/Femme et les statistiques par tranches d’âges. (Gaëtan Lavenu)

Carte de l’évolution de l’épidémie COVID-19. Une vision évolutive à la fois chronologique et géographique permettant de mesurer l’ampleur et la diffusion du phénomène coronavirus en France.Les indicateurs sont à la fois bruts et rapportés au nombre d’habitants par département (Thibaut Fabacher)

Tableau de Bord données COVID-19 Mondiale & France. Une application Shiny qui permet de suivre l’évolution Mondiale dans un onglet puis l’évolution notamment de l’hospitalisation en France ( étant donné que le dépistage n’est pas automatique). Le tableau de bord n’est qu’un premier jet des évolutions en terme d’ergonomie, fluidité et l’évolution au fil du temps pour les graphiques de l’onglet France doit être ajoutée (Clément Parsy).

Un nouvel outil pour visualiser quotidiennement les effets du confinement sur la qualité de l'air

L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) vient de mettre en ligne  un nouvel outil permettant de visualiser quotidiennement les effets du confinement sur les concentrations de dioxyde d’azote et des particules, polluants réglementés et connus pour leurs effets délétères sur la santé.

Une interface interactive permet de visualiser les prévisions de concentrations de ces deux polluants, selon deux hypothèses : d’une part en considérant les émissions, tous secteurs d’activités confondus, estimées en situation normale en 2020 (appelé Cas de référence) et d’autre part, en considérant une réduction d’émissions associée au confinement (situation appelée Confinement (Covid-19)). Ces deux hypothèses permettent de construire des scenarios d’émissions. Ces scénarios sont intégrés comme donnée d’entrée, avec les prévisions météorologiques du jour, au modèle de qualité de l’air Chimere. Chimere est co-développé par le CNRS et l’Ineris depuis 2001, et simule l’évolution des concentrations des polluants atmosphériques, en tenant compte des réactions chimiques qui s’opèrent dans l’atmosphère.

La situation exceptionnelle créée par la décision de confinement appliquée en France depuis le 12 mars dernier, permet ainsi de confronter les modèles utilisés jusqu’à présent de façon théorique, à une situation réelle de baisse des activités humaines.

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.