Un hackathon contre le Covid

Publié par Programme Société Numérique
Actualités 21.04.2021

Les différentes vagues de l’épidémie ont vu la mobilisation d’un écosystème d’acteurs publics et privés très actifs qui a abouti à la création de nouvelles ressources et des services plébiscités par le grand public comme Covid Tracker, Brisons la Chaîne et plus récemment Covidliste.

Initié par des acteurs de la société civile et organisé avec le soutien de la Direction Interministérielle de la Transformation Publique dans le cadre du dispositif “gouvernement ouvert”, un marathon de 48h de conception et développement est organisé les 23 et 24 avril 2021. Avec pour objectif de renforcer les outils et solutions mises à disposition des Français face à la pandémie.

Pendant deux jours, les participants pourront initier de nouveaux projets, contribuer à leur développement, s’inspirer avec des retours d’expérience et des sessions de formation et rencontrer des acteurs mobilisés dans la lutte contre la pandémie.

Ce hackathon est ouvert à tous ceux qui, détenteurs d’une idée, d’une compétence, d’un savoir-faire ou d’une curiosité pour les données liées à la Covid-19, souhaitent œuvrer pour créer des solutions communes de lutte contre la pandémie.

Ce hackathon est organisé autour de quatre défis :

  • Mieux accompagner les victimes de la COVID à court et long terme
  • Fluidifier la campagne de vaccination
  • Suivre différemment l’évolution de la pandémie
  • Mesurer les risques et favoriser les comportements vertueux

Bilan, un an après, du hackathon allemand  #WirvsVirus

Les 20 et 21 mars, 28 000 personnes avaient participé en Allemagne au hackathon #WirvsVirus (NousvsVirus). Il s’agissait du plus grand concours d’idées numériques organisé en Allemagne à ce jour.

A travers ce hackathon, des associations professionnelles et des ONG, avec le soutien du gouvernement fédéral, avaient invité le public à imaginer et mettre en œuvre des outils numériques en vue de faire face à toute une série de problèmes révélés par l’épidémie et de « défis » à relever.

De nombreux développeurs s’étaient inscrits pour y prendre part mais aussi des spécialistes du marketing, de la logistique, des créatifs.

Au cours des jours qui précédaient le hackathon, plusieurs centaines de défis avaient été recensés sur une plateforme : livraison de nourriture, distribution du matériel médical, amélioration du processus de test, organisation des services de garde pour enfants, respect du confinement, respect de la distanciation sociale, solidarité de voisinage, lutte contre les fausses nouvelles, suivi de l’épidémie, localisation en en temps réel à l’échelle nationale des capacités hospitalières gratuites, visibilité des outils d’enseignement à distance «  improvisés , communication de crise, protection des groupes vulnérables  ou encore santé mentale en isolement.

En 48 heures, 28 000 citoyens avaient développé environ 1 500 idées.

Le site NetzPolitik, consacré aux politiques numériques, tire un bilan plutôt positif de cette initiatives. Le  gouvernement allemand a   tenu ses engagements et apporté un soutien à 130 équipes-projets. 30 d’entre eux ont vu le jour.

  • Quelques projets se sont heurtés à des « barrières importantes à l’entrée
  • Quelques solutions ont eu un effet  dans les jours qui ont suivi le hackathon:
  • La plateforme Corona School a permis, par exemple, de mettre en relation plus de 18 000 étudiants avec plus de 13 000 tuteurs bénévoles.
  • L’ Association pour l’innovation pour la santé publique (InÖG) a tiré parti du hackathon pour enrichir de nouvelles fonctionnalités le logiciel libre de suivi et d’accompagnement des cas-contacts Sormas, et pour le rendre interopérable avec d’autres logiciels.

Un an après le hackathon #WirvsVirus, certaines solutions sont toujours en développement.

Dans un article consacré à cette initiative, il y a un an, Netzpolitik faisait observer que  «si 30 à 40 projets sont mis en œuvre après ce hackathon, on pourra dire que c’est un succès… ».  «  Au vu des projets qui encore en développement, il est un peu trop tôt pour trancher, mais il semble que ce nombre sera atteint » conclut NetzPolitik.

 

 

Programme Société Numérique

Le Programme Société Numérique de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Il met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Il pilote la stratégie nationale pour un numérique inclusif du Gouvernement.

Articles en lien

Actualités 30.03.2020
Actualités 27.03.2020
Actualités 24.03.2020