Un « indice de fragilité numérique » pour évaluer plus finement les difficultés numériques des publics au plan local