Un « indice de fragilité numérique » pour évaluer plus finement les difficultés numériques des publics au plan local

Publié par Programme Société Numérique
Outils 27.11.2020

Si de nombreuses études permettent d’évaluer la fragilité numérique du public (non-accés, éloignement, manque d’autonomie) au niveau national, il manquait une déclinaison locale permettant de mesurer les difficultés numériques des populations sur un territoire.

C’est l’objectif de l’indice de fragilité numérique mis au point grâce au soutien du Fond de transformation pour l’action publique mobilisé dans le cadre de l’IncubO du SGAR Occitanie, en partenariat avec la MedNum et l’Agence nouvelle des solidarités actives (ANSA).

Cet indice de fragilité numérique révèle la probabilité que sur un territoire donné, une partie significative de la population ciblée se trouve en situation d’exclusion numérique. Les cartes produites sur la base de cet indice sont donc des projections qu’il convient, dans la mesure du possible, de recouper par une enquête qualitative ou les données d’enquêtes sociologiques.

Un kit de mise en place de l’indice de fragilité numérique est mis à la disposition des acteurs publics, collectivités, opérateurs de service publics et services de l’État qui souhaitent de saisir de cet indice comme d’un outil d’aide à la décision et de mobilisation des acteurs de l’inclusion numérique sur leur territoire.

Plusieurs collectivités l’ont déjà mis en œuvre.

Île de France : la maîtrise globale du numérique est très marquée par l’opposition Est-Ouest en Ile-de-France

Ugo Soudrie, responsable Observatoire social de la Ville de Nanterre, a entrepris d’utiliser cet indice pour évaluer les difficultés numériques des populations en Île de France.

A l’issue de cette analyse, appuyée sur de nombreuses cartes, il observe que « l’indice de maîtrise globale du numérique des franciliens recouvre peu ou prou l’opposition bien connue entre l’est plus populaire et l’ouest plus favorisé de la région ».

  • « A l’échelle de la petite couronne, les habitants de l’ouest francilien ont ainsi un niveau de compétence potentiel plus élevé que ceux de l’est parisien, notamment en Seine-Saint-Denis et en Val de Marne.
  • C’est en grande couronne que le niveau de maîtrise globale du numérique apparaît le moins élevé. Il est même parfois important que dans certains espaces populaires de petite couronne.
  • En revanche, c’est bien à l’ouest de la région que le niveau de maîtrise global des habitants des communes aisées de l’ouest de la région, apparaît plus élevé.
  • Les habitants des communes populaires ont une moins grande possibilité potentielle à accéder aux ressources et à l’information numérique »

Ugo Soudrie, observe, en conclusion que « les indicateurs retenus pour approcher les difficultés d’usages montrent une étroite corrélation entre la difficulté usages et le profil populaire des territoires. Les différentes études le montrent, l’usage du numérique est souvent corrélé au milieu social. Cet indice le confirme ».

Programme Société Numérique

Le Programme Société Numérique de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Il met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Il pilote la stratégie nationale pour un numérique inclusif du Gouvernement.

Commentaires

  1. Qu’implique la transformation numérique de l’État ? – Flint Dimanche 26.08.2021

    […] est mal conçu), la fracture numérique (pour cause de zone blanche, d’analphabétisme, de fragilité numérique, etc). Discussion au Sénat, aussi, en 2019, dans laquelle le député Chaize estime à 30% la part […]