40 % de la population belge en situation de vulnérabilité face à la numérisation

Publié par Mission Société Numérique
Rapports 31.08.2020

Réalisé à l’initiative de la Fondation Roi Baudouin (avant la crise du coronavirus), le baromètre de l’inclusion numérique dresse un aperçu des inégalités numériques en Belgique.

Le Baromètre distingue trois dimensions dans la fracture numérique, auxquelles sont associées des inégalités marquées.

  • Inégalités d’accès aux technologies numériques. « Alors que les Belges sont largement connectés à internet (90 %), de fortes disparités apparaissent en fonction des revenus : 29% des ménages avec des faibles revenus ne disposent pas de connexion internet à domicile, contre 1 % des ménages avec des hauts revenus ».
  • Inégalités relatives aux compétences numériques. « 40 % de la population belge sont à risque d’exclusion numérique : 32% n’ont que de faibles compétences et 8 % sont des non-utilisateurs d’internet. Plus les revenus sont faibles et le niveau de diplôme peu élevé, moins on dispose de compétences numériques (75 %) ».
  • Inégalités liées à l’utilisation des services essentiels. « 85 % des Belges âgés de 16 à 74 ans utilisent internet tous les jours et notamment les services en ligne. 57 % des internautes peu diplômés et 56 % de ceux qui ont de faibles revenus n’ont pas utilisé internet pour transmettre des documents à l’administration, alors qu’ils devaient effectuer cette démarche ».

Des inégalités plus marquées que dans les pays voisins

« Lorsqu’on compare ses performances avec celles des pays voisins, la Belgique est le pays le plus inégalitaire quant à l’accès à internet. Un écart de 28 % se marque entre les ménages les plus aisés (connectés à 99 %) et les ménages aux revenus les plus faibles (connectés à 71 %). Cet écart est supérieur à ceux observés en Allemagne (15 %), en France (21 %), au Luxembourg (7 %) ou aux Pays-Bas (4 %) ».

Des écarts marqués entre Régions

En Wallonie, le taux de couverture haut débit est inférieur à 50 % dans certaines zones des provinces du Luxembourg, du Hainaut, de Namur ou de Liège. Il existe encore en Région wallonne des zones blanches, non-équipées en fibre optique.

40 % de la population belge en situation de vulnérabilité face à la numérisation

« Les compétences informatiques des Belges sont peu élevées. En 2019, à peine 38 % avaient des compétences numériques avancées et 32 % ne possédaient que des faibles compétences numériques. Si l’on ajoute les 8 % de non-utilisateurs d’internet, on peut considérer que 40 % de la population belge est en situation de vulnérabilité face à la numérisation croissante de la société ».

Plusieurs facteurs ont un impact déterminant sur les compétences numériques : le niveau de diplôme, le niveau de revenus, l’âge et l’ (absence d’) emploi. « Ainsi, les personnes peu diplômées (75 %), les personnes avec des revenus plus faibles (75 %), les seniors (68 %), et les demandeurs d’emploi (54 %) sont les groupes chez lesquels le niveau de compétences  umériques est le plus faible. Et quand ces différentes variables se combinent, le taux de vulnérabilité numérique devient alarmant ».

« Autre défi de taille : les compétences numériques ont la particularité de devoir sans cesse être actualisées. L’évolution rapide et permanente des innovations numériques impose à chacun de maintenir continuellement ses compétences à jour pour ne pas être dépassé ».

Un accès inégal aux services essentiels

« Les Belges se sont largement approprié les services bancaires en ligne et le e commerce, particulièrement en Flandre. En revanche, le recours aux services publics en ligne semble stagner, et ce, dans les trois régions du pays ». 

67 % des personnes avec un niveau de diplôme peu élevé n’ont jamais fait de démarches administratives en ligne.

Réalisé à l’initiative de la Fondation Roi Baudouin (avant la crise du coronavirus), le baromètre de l’inclusion numérique repose sur des données issues de l’enquête 2019 sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les ménages et les individus âgés de 16 à 74 ans, réalisée annuellement par Statbel et coordonnée par Eurostat au niveau de l’Union européenne. Ces données ont été analysées par une équipe de chercheuses de l’UCLouvain et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB)

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.

Articles en lien

Dossiers 23.01.2017
Éclairages 25.02.2020
Actualités 07.04.2017