Ecole à la maison : les enseignants identifient des effets bénéfiques sur les compétences numériques des élèves et leur autonomie

Publié par Mission Société Numérique
Expériences 27.07.2020

Le service statistique du ministère de l’éducation a publié les premiers résultats d’études effectuées auprès d’élèves, de professeurs et de parents.

La note de la  Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP-DVE) du Ministère de l’Education s’appuie sur sept enquêtes conduites entre mars et mai auprès de parents mais aussi d’élèves du second degré, de professeurs des écoles, de collège et de lycée, de directeurs et de chefs d’établissement ainsi que d’inspecteurs et de conseillers principaux d’éducation. Au total, près de 100 000 personnes ont été sondées au sortir du confinement sur leur vécu durant toute la période.

Interrogés sur l’impact éventuel de l’enseignement à distance, les enseignants soulignent les progrès des élèves en termes d’autonomie et de maîtrise des outils numériques. Les parents confirment ce gain en autonomie et estiment aux deux tiers que leur enfant a maintenu son niveau d’apprentissage. Ils sont six sur dix à considérer qu’il a découvert de nouvelles méthodes.

Une faible proportion de collégiens et de lycéens déclarent avoir rencontré des difficultés matérielles pour travailler

Les élèves du second degré ont été interrogés sur leurs difficultés éventuelles concernant le travail scolaire à effectuer durant cette période. Les élèves de collège ou lycée ne sont que 19 % à considérer avoir eu souvent ou très souvent du mal à s’organiser, et seulement 14 % disent avoir rencontré souvent ou très souvent des difficultés de compréhension des consignes.

Ils sont également peu nombreux à déclarer avoir été en difficulté pour travailler en autonomie (15 % l’ont souvent ou très  souvent été), mais près de deux élèves sur cinq indiquent avoir manqué de motivation souvent ou très souvent.

Les élèves déclarant des difficultés matérielles (autres que celles qui pourraient être liées aux difficultés de fonctionnement des outils numériques) sont très minoritaires. Au contraire, neuf élèves sur dix considèrent ne pas avoir manqué de place au domicile et près de huit sur dix ne jamais avoir manqué de matériel.

Plus du tiers des élèves n’ont jamais été confrontés à des difficultés informatiques ; pour les autres, ces difficultés étaient épisodiques (41 %) plutôt que récurrentes (25 %).

« Au-delà du regard des parents, des élèves et des acteurs éducatifs sur la période de confinement et de continuité pédagogique, on peut s’interroger sur les éventuelles incidences positives ou moins positives de cette situation pour l’avenir. Les professeurs ont été interrogés sur plusieurs domaines susceptibles d’avoir été positivement impactés par la participation des élèves au dispositif de continuité pédagogique. Parmi ceux-ci, six sont des leviers clés des apprentissages des élèves. Dans le second degré, les avis des enseignants sont partagés s’agissant de l’incidence positive de la période sur la collaboration entre élèves ou le lien École-famille ».

Près de huit enseignants sur dix s’accordent pour dire que la période aura eu des effets bénéfiques sur les compétences numériques des élèves et leur autonomie

Plus d’un enseignant sur deux identifie un effet bénéfique sur la quantité de travail fourni

Les enseignants sont cependant nettement majoritaires (62 %) à considérer que cette période n’aura pas d’effet positif sur la motivation des élèves, rejoignant ainsi les déclarations de ces derniers. Enfin, seuls 10 % des enseignants considèrent que cette période pourrait avoir des effets positifs concernant la réduction des inégalités scolaires.

Si seuls quatre parents sur dix considèrent que leur enfant a progressé, six sur dix estiment qu’il a découvert de nouvelles méthodes d’apprentissage et qu’il est devenu plus autonome.

Parmi les parents interrogés, 60 % déclarent comme des points positifs pour leur enfant l’acquisition de nouvelles méthodes d’apprentissage et d’une meilleure autonomie.

Pour ce qui concerne les apprentissages durant cette période de fermeture des établissements scolaires, 66 % des parents considèrent que le niveau d’apprentissage a été maintenu, mais seulement 41 % que leur enfant a progressé dans ses apprentissages et 37 % qu’il a pu améliorer son niveau dans certaines matières.

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.

Articles en lien

Actualités 04.06.2020
Actualités 02.06.2020
Expériences 20.03.2020
Éclairages 03.07.2019