Enquête internationale ILCIS: les filles plus performantes en littératie numérique que les garçons

Publié par Mission Société Numérique
Actualités 10.02.2020

Douze pays, dont la France, ont conduit en 2018 une enquête pour évaluer les performances des élèves de quatrième en littératie numérique ainsi qu’en pensée informatique. Cette enquête internationale, baptisée ICILS (International Computer and Information Litteracy Study) était organisée par l’IEA (Association Internationale pour l’évaluation du rendement scolaire).

En France, l’enquête ICILS a porté sur un échantillon représentatif de 2 940 élèves de quatrième répartis dans 156 collèges. Des questionnaires renseignés par 2 168 enseignants et auprès des coordinateurs TICE et des chefs d’établissement ont permis de compléter les réponses des élèves.

Littératie numérique : les scores moyens des filles sont supérieurs à ceux des garçons dans pratiquement tous les pays

La littératie numérique (computer and information literacy) est définie, dans cette enquête, comme « la capacité d’un individu à utiliser ecacement un ordinateur pour collecter, gérer, produire et communiquer des informations à la maison, à l’école, sur le lieu de travail et dans la société ». Le cadre d’évaluation de la littératie numérique comprend quatre sous- dimensions : « la compréhension de l’utilisation d’un ordinateur, la collecte d’information, la production d’information et la communication numérique ».

En moyenne, dans tous les pays ayant pris part à l’enquête, le score moyen des filles est de 505 alors qu’il est de 488 pour les garçons, soit une différence de 18 points.


La différence de score en faveur des filles atteint 39 points en République de Corée. En France, elle est de 24 points en faveur des filles.

Pas de différence significative entre filles et garçons  en pensée informatique

La pensée informatique est définie par l’ICILS comme « la capacité d’un individu à identifier les problèmes du monde réel qui sont appropriés pour une formulation informatique, ainsi qu’à évaluer et à développer des solutions algorithmiques à ces problèmes afin de les mettre en œuvre à l’aide d’un ordinateur ». Son cadre de l’évaluation comprend deux sous-dimensions : « la conceptualisation des problèmes et la mise en œuvre de solutions (création, mise en œuvre et évaluation de solutions informatiques à des problèmes) ».

En moyenne, dans tous les pays, le score moyen des filles est de 498  et de 502 pour les garçons : un écart jugé statistiquement non significatif par les auteurs de l’étude. C’est aussi le cas des scores constatés en France.

L’écart (suffisamment élevé pour être significatif ) est en faveur des garçons au Portugal (16 points)  : il est de 13 poins en Finlande mais, dans ce pays, en faveur des filles.

Une enquête ICILS comparable menée en 2013 avait déjà mis en relief les performances supérieures des filles en littératie numerique. « Contrairement à une idée reçue, les filles ont tendance à obtenir de meilleurs résultats que les garçons. Dès lors, pourquoi les filles n’embrassent-elles  pas  des carrières technologiques dans la même proportion que les garçons ? » s’interrogeaient les chercheurs australiens qui avaient analysé les résultats de l’enquête ICILS 2013.

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.

Articles en lien

Rapports 17.01.2020
Éclairages 12.06.2019