Allemagne : usages et compétences numériques en progression depuis 2016

Publié par Mission Société Numérique
Rapports 19.12.2019

Le D21 Digital Index résulte  chaque année d’une enquête menée auprès de 20 500 Allemands âgés de 14 ans et plus. Cette enquête repose sur une batterie de 200 questions organisées autour de quatre thématiques :

  • Accès : utilisation d’Internet au travail et dans un cadre privé, utilisation du Haut Débit, équipements, connectivité Internet des appareils utilisés
  • Diversité et intensité des usages : applications numériques utilisées sur une base régulière, durée moyenne de l’utilisation d’internet
  • Compétences numériques : connaissance des sujets numériques, compétences liées à des usages
  • Ouverture : acceptation et intérêt pour l’innovation, avantages et pertinence de l’Internet, craintes et préoccupations

Ces quatre thématiques sont déclinées en un indice, le D21 Digital Index, qui mesure chaque année, sur une échelle de 100, le « développement numérique de la société ».

Les résultats des enquêtes 2013, 2014 et 2015 étaient quelque peu décevants : ils enregistraient, année après année, une quasi-stagnation de l’indice passant de 51,2 en 2013, à 51,3 en 2014 et 51,6 en 2015.

Les enquêtes 2016, 2017 et 2018 enregistrent, en revanche,  une progression globale de l’indice, qui atteint 55 en 2018, contre 53 % en 2017.

84 % de la population a accès au numérique : celui-ci progresse dans toutes les tranches d’âge, et notamment parmi les générations les plus âgées : 79 % des 60-69 ans et maintenant 45 % des plus de 70 ans sont désormais connectés.

La proportion de personnes sans accès au numérique se situe désormais autour de 16 % de la population, soit environ 10 millions de personnes.

 

Sur les 14 usages qui entrent dans la composition de l’indice, seule la recherche via les moteurs de recherche concerne une majorité de personnes (75 %). Les 13 autres usages ne sont pratiqués que par une minorité de la population et font apparaître d’importants écarts selon l’âge, le niveau de diplôme et le type de territoire (urbain vs rural).

Une typologie simplifiée de la population allemande, en trois catégories, « pionniers du numérique » (Digitale Vorreiter), « Suiveurs » (« Digital Mithaltende », ceux qui font face, qui se débrouillent) et « Oubliés du numérique » résume le sens des évolutions, avec une progression de la proportion des « pionniers » et un recul de celle des « oubliés ». Ce dernier groupe, qui réunit les personnes « exclues » du numérique et celles qui en font un usage minimal représente environ 13 millions de personnes.

Le rapport propose, en outre, plusieurs chapitres consacrés aux écarts entre les grandes villes, villes moyennes et territoires ruraux, aux usages dans les domaines de la « santé connectée » et de la « maison intelligente » ainsi qu’aux effets de la numérisation dans le monde du travail.



La pondération des quatre familles d’indicateurs qui entrent dans la composition du 21 Index est la suivante : les compétences numériques y comptent pour 40 %, l’accès pour 30 %, l’ouverture compte pour 20 % les usages (diversité et intensité) pour 10 %. sous-indices, dont la synthèse de 14 ans, les indicateurs du « développement numérique de la société numérique.

L’index D21 est financé conjointement par le ministère fédéral des Affaires économiques et de l’Énergie et plusieurs grandes entreprises.

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.