SNT en seconde, NSI en première et terminale : un changement d’échelle dans l’enseignement du numérique au lycée

Publié par Mission Société Numérique
Éclairages 27.11.2019

Avec la création, à la rentrée 2019, d’un enseignement obligatoire en seconde, « Sciences numériques et technologie » (SNT), et celle, en première et terminale de l’enseignement de spécialité « numérique et sciences informatiques » (NSI), l’enseignement du numérique  au lycée change d’échelle.

En seconde, l’enseignement de « Sciences numériques et technologie » concerne 560 000 élèves, 18 600 classes, soit 28 000 heures (sans prendre en compte les dédoublements). A la rentrée 2019, 31 502 élèves de première ont choisi le nouvel enseignement de spécialité « « numérique et sciences informatiques ».

« Sciences numériques et technologie » : un enseignement généralisé aux 560 000 élèves de seconde

Dans le cadre de la réforme du bac, un nouvel enseignement obligatoire a été créé en seconde générale et technologique. Il succède à l’enseignement d’exploration (facultatif) Informatique et Création Numérique. Cet enseignement a été généralisé à la rentrée de septembre 2019 à l’ensemble des lycées français pour les classes de seconde.

D’une durée hebdomadaire de 1,5 h, cet enseignement a pour objet de permettre d’appréhender les principaux concepts des sciences numériques, mais également de permettre aux élèves, à partir d’un objet technologique, de comprendre le poids croissant du numérique et les enjeux sociétaux qui en découlent.

Cet enseignement s’inscrit dans le prolongement de l’enseignement d’algorithmique, d’informatique et de programmation dispensé au collège en mathématiques et en technologie. Il approfondit ces notions et la pratique de la programmation à travers les activités liées aux 7 thèmes du programme : internet, le Web, les réseaux sociaux, les données structurées et leur traitement, localisation, cartographie et mobilité, informatique embarquée et objets connectés, la photographie numérique.

Éclairages 21.11.2019

6 fois plus de garçons que de filles en classe de 1ère ont choisi le nouvel enseignement «Numérique et sciences informatiques »

8 % des élèves de première ont choisi le nouvel enseignement de spécialité «Numérique et sciences informatiques ».

A la rentrée 2019, 31 502 élèves ont choisi de suivre le nouvel enseignement de spécialité  « numérique et sciences informatiques ». C’est d’autant plus notable que cet enseignement n’est pas encore proposé par tous les établissements, faute d’enseignants formés à cette discipline.

8,1 % des 386 600 élèves de 1ère générale des élèves en moyenne ont choisi l’enseignement numérique et sciences informatiques : parmi eux, six fois plus de filles (2,6 %) que de garçons (15,2%).

Le choix de l’enseignement « numérique et sciences informatiques » est, en revanche, assez peu déterminé par l’origine sociale : 8,4 % des élèves d’origine sociale favorisée ont choisi cet enseignement, 7,7 % des % d’élèves d’origine sociale moyenne et 7 % des % d’élèves d’origine sociale défavorisée.

Éclairages 21.11.2019

6 fois plus de garçons que de filles en classe de 1ère ont choisi le nouvel enseignement «Numérique et sciences informatiques »

Près de 120 000 élèves de terminale S ont suivi un enseignement « informatique et sciences du numérique » depuis 2013

L’enseignement de spécialité « numérique et sciences informatiques » en première et terminale (4 heures) remplace l’enseignement « informatique et sciences du numérique » (2 heures par semaine). Introduit en 2012, cet enseignement n’était proposé qu’aux élèves de terminale S. Il concernait, en 2018, 22 000 élèves (environ 11,4 %) dans 1 231 lycées.

Au total, depuis 2013, près de 120 000 élèves de Terminale S ont suivi cette formation.

L’Éducation nationale avait mis en place en septembre 2016 un enseignement facultatif « informatique et création numérique »  (ICN) pour les classes de première ES, L et S, étendu en septembre 2017 aux classes de terminale ES et L.

Cet enseignement devait « permettre aux élèves de comprendre la logique et les enjeux du traitement de l’information, d’acquérir une nouvelle maîtrise des logiques et concepts mis en œuvre dans le domaine du numérique, mais aussi de mobiliser le numérique comme vecteur de créativité ».

L’enseignement d’exploration ICN en seconde (1 h 30 hebdomadaire) concernait en 2018 32 000 élèves (environ 6 %) dans 1 172 lycées

L’enseignement ICN optionnel (2 heures hebdomadaire), destiné aux élèves de 1ère (séries L, ES et S), et de terminale (séries L et ES), en revanche, ne concernait 3 650 élèves (0,7 %) dans 365 lycées.

Mission Société Numérique

La Mission Société Numérique est une mission d’appui aux collectivités et aux acteurs de proximité sur les questions liées au numérique. Elle met en œuvre un programme d’actions pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et favoriser le développement numérique des territoires. Elle pilote les plans “Numérique Inclusif” et “Tiers-Lieux” du Gouvernement.

Commentaires

  1. Article à la Une - SNT en seconde, NSI en première et terminale : un changement d’échelle dans l’enseignement du numérique au lycée - TNTIC 27.11.2019