Select Page

Près d’un Français sur trois prêt à suivre une formation gratuite pour accéder à l’autonomie numérique

L’agence du Numérique a introduit dans l’édition 2018 du Baromètre numérique une série de questions pour mieux comprendre comment les Français font face aux difficultés qu’ils rencontrent quand ils utilisent des outils informatiques et numériques et pour mieux cerner leurs attentes en matière de formation et d’accompagnement.

Les réponses à la question « Quand vous rencontrez une difficulté en utilisant des outils informatiques et numériques : que faites vous ? » mettent en relief une grande diversité de comportements.

  • On observe en premier lieu une forme de symétrie aux deux extrémités du spectre des utilisateurs d’outils numériques : 8 % des personnes interrogées déclarent ne jamais rencontrer de difficultés alors que 8 % abandonnent dès qu’elles rencontrent une difficulté (10 % des personnes interrogées n’utilisant jamais d’outils informatiques et numériques).
  • En cas de difficultés avec l’utilisation des outils numériques, 43 % cherchent de l’aide
  • 36 % le font auprès de leurs proches et 2 % auprès de collègues de travail : 5 % se tournent vers des professionnels (vendeurs, associations, entreprises, assistance informatique) ou des structures spécialisées.
  • 31 % des personnes interrogées, enfin, déclarent se débrouiller seules.

Une personne sur trois prête à suivre une formation gratuite

Aux 92 % des personnes qui déclaraient « rencontrer des difficultés dans l’utilisation de leurs outils numériques », il était demandé si elles seraient prêtes à suivre une petite formation gratuite ou une formation plus complète mais payante (maximum 40 €).

Parmi les personnes qui rencontrent des difficultés en utilisant des outils numériques (on ne prend pas en compte ici les 8 % ayant déclaré ne rencontrer aucune difficulté particulière), près de 40 % souhaitent suivre  une formation  pour être autonome face à  ces outils : 33% sous la forme d’une petite formation gratuite 6 % sous la forme d’une formation payante (maximum 40 €) plus complète.

  • Les personnes les plus disposées à suivre une formation gratuite sont plutôt âgées (37 % des 40-69 ans).
  • Les personnes diplômées et les « cadres et professions intellectuelles supérieures » sont plus disposées que les personnes peu ou pas diplômées à suivre ce type de formation.
  • Ceci vaut, également, pour les personnes qui abandonnent quand elles rencontrent une difficulté et celles (peu nombreuses) qui s’adressaient déjà à des professionnels (vendeurs, associations, entreprises, assistance informatique, structures spécialisées).

60 % des personnes qui rencontrent des difficultés en utilisant des outils numériques, en revanche, n’expriment pas le souhait de suivre une telle formation, même gratuite : c’est le cas de 82 % des personnes qui n’utilisent pas d’outils numériques, de 69 % de celles qui demandent de l’aide à des collègues et de 64 % de celles qui se débrouillent déjà seules (64 %).

L’apprentissage sur le tas, seul ou avec des pairs (famille, amis et collègues) reste le principal mode d’apprentissage du numérique

L’édition 2017 du Baromètre du Numérique  avait déjà mis en relief que 33 % des français souhaiteraient bénéficier d’un accompagnement dans des lieux dédiés. On y apprenait, en outre que  l’apprentissage des outils numériques se fait d’abord seul, puis avec des pairs.

C’est « toute seule » qu’une personne sur trois (31 % des premières réponses) déclare avoir appris à utiliser des outils numériques ; 21 % avec le concours de membres de la famille, 13 % avec des amis ou collègues.

Parmi ceux qui déclarent le plus fréquemment  avoir bénéficié d’un apprentissage dans le cadre de la formation initiale figurent les moins de 40 ans (20 %), les diplômés du supérieur et les catégories d’actifs les plus diplômées (cadres et membres des professions intermédiaires).

Parmi ceux qui ont le plus bénéficié d’un apprentissage dans le cadre de la formation continue figurent les cadres (19 %) et les sexagénaires (15 %). Autre particularité des sexagénaires : le fort recours à des membres de la famille (les enfants, voire les petits-enfants) pour apprendre à tirer parti des outils numériques (27 %).

Les femmes déclarent moins souvent que les hommes (24 % contre 39 %) avoir appris seules les outils numériques : 26 % d’entre elles se sont tournées vers des membres de la famille (15 % chez les hommes).

Les catégories qui exprimaient dans le Baromètre 2017  les attentes les plus fortes en matière d’accompagnement, qu’il soit personnalisé ou via des cours collectifs, étaient les retraités, les personnes âgées (Plus de 70 ans, 60-69 ans), les moins diplômés, mais aussi la classe moyenne supérieure (en termes de revenus).

À propos de l'auteur

Mission Société Numérique

La mission Société Numérique met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Notre ambition : structurer, outiller et accélérer des projets pour faire émerger une société numérique innovante et inclusive.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter

Rubriques