Select Page

Aidants Connect: une version beta et une expérimentation en 2019

La mise en place d’un un Kit d’intervention rapide pour les aidants numériques était l’une des recommandations issues de la consultation organisée par l‘Agence du Numerique autour de la Stratégie Nationale pour un Numérique Inclusif.

Les participants avaient souligné souligné l’importance de la sécurisation juridique de l’ensemble des aidants numériques (haut conseil du travail social, médiateurs numériques, intervenants sociaux, agents d’accueil en collectivité territoriale, etc.) tant pour orienter et accompagner les usagers en difficulté que pour les aider à effectuer leurs démarches administratives.

Une startup d’état est en cours de mise en place pour concevoir et expérimenter cet outil baptisé Aidants Connect, en vue d’une généralisation courant 2020.

Sécuriser les démarches administratives en ligne réalisées avec l’aide d’un tiers

L’objectif est de permettre à un professionnel habilité préalablement de réaliser des démarches administratives en ligne à la place d’une personne ne parvenant pas à les faire seule via une connexion sécurisée.

Ce dispositif permettra un suivi des actions réalisées sur le compte de la personne, à destination des usagers et des autorités administratives compétentes, et une protection du professionnel déclarant comme de la personne accompagnée en cas d’erreur. L’enjeu est d’empêcher par un tiers l’utilisation de l’identité numérique d’une personne en difficulté avec les outils numériques (comme cela se fait en pratique, avec inscription des mots de passe dans un carnet papier).

Périmètre de la version beta

Pour cette itération du produit, l’équipe se concentrera sur des aidants professionnels (agents publics, associations conventionnées) ayant au moins une rencontre en tête-à-tête avec le demandeur.

La première étape est d’identifier une antenne locale (administration partenaire, MDPH, CCAS, mairies…), présenter la maquette réalisée et identifier des agents volontaires pour commencer à utiliser le service.

La première version du service proposera :

• une inscription des aidants sur le service, en signant une charte de déontologie
• deux moyens d’identifier le demandeur:
• le demandeur accepte d’utiliser un moyen d’identification autre présent sur FranceConnect
• l’aidant récupère les données d’identité de la personne accompagnée

Les hypothèses que l’équipe souhaite confronter au terrain sont:

• le demandeur est en capacité de se connecter avec FranceConnect lors de sa rencontre avec l’aidant
• il est possible de créer un fournisseur d’identité expérimental sur FranceConnect
• le demandeur est connu dans 80% des cas par les services d’état-civil en France
• les aidants acceptent de signer une charte de déontologie
• les demandeurs acceptent de déléguer leurs démarches sans être notifiés des actions menée
• les aidants ciblés ont accès à internet

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter

Rubriques