Select Page

Mois : décembre 2018

La revue Réseaux se penche sur la plateformisation du travail

Des médias sociaux jusqu’aux systèmes d’exploitation, en passant par les magasins d’applications et les places de marchés, le terme de « plateforme » est aujourd’hui utilisé indifféremment pour décrire des formes très variées de systèmes techniques et d’acteurs économiques. La plateformisation s’étend désormais à la vente d’objet de seconde main, au partage de trajets, à la location de biens et d’objets entre particuliers, à l’échange de services pour de menus travaux, à la livraison de repas ou encore aux prestations immatérielles (travaux de graphisme, d’informatique, d’écriture). Selon les deux coordinateurs du dernier numéro de la revue Réseaux, Jean-Samuel Beuscart et Patrice...

Voir plus

La part des dépenses liées au numérique dans le budget des ménages varie selon le revenu disponible

Alors que les questions de pouvoir d’achat, de vie chère et de dépenses contraintes sont au centre du débat public, nous sommes demandés quelle place le numérique occupe dans le budget des ménages. La principale source de données pour les questions de budget des ménages est l’enquête « Budget de Famille » réalisée tous les six ans par l’INSEE. Sans l’attente de l’enquête 2016-17, on dispose des données de l’enquête 2011. Deux approches peuvent être mises en œuvre : l’approche en termes de structure des dépenses des ménages et l’approche en terme de dépenses contraintes (les dépenses pré-engagées dans le vocabulaire de...

Voir plus

Les internautes réservés sur l’intérêt des chatbots

Les agents conversationnels ont fait irruption sur un grand nombre sites et depuis 2016 sur des messageries instantanées. Appelés « chatbots », ces « robots conversationnels » sont capable de simuler une conversation avec un ou plusieurs humains par échange vocal ou textuel, en invitant l’utilisateur à formuler sa demande en langage naturel : cette requête est affinée au travers d’une forme de « conversation ». Plus intuitif qu’un moteur de recherche classique, ces outils peuvent également apprendre de leurs erreurs et tenir compte du contexte de la discussion. À l’origine, les chatbots fonctionnaient en s’appuyant sur un base de données de questions-réponses qui sont déclenchées en fonction de certains mots-clés repérés dans la conversation. Les progrès de l’intelligence artificielle,  et en premier lieu,  de l’apprentissage automatique, permettent désormais de concevoir des agents conversationnels plus évolués, dotés d’un système d’analyse du langage naturel performant et capables de s’améliorer au fur et à mesure de leur utilisation. Les services clients de marques, les commerçants en ligne, les banques (mais aussi certains services publics) déploient ainsi des chatbots pour répondre à des questions (dans un univers bien délimité), guider les usagers dans certaines démarches, formuler des recommandations personnalisées, orienter les clients vers un meilleur tarif, ou encore organiser l’emploi du temps… Les entreprises attendent de la mise en œuvre de ce type d’assistants virtuels une réduction des appels téléphoniques, des discussions en ligne ainsi que des demandes de renseignements...

Voir plus

Haut conseil du travail social : Pourquoi et comment les travailleurs sociaux se saisissent des outils numériques ?

Les travailleurs sociaux se trouvent en première ligne face aux millions de Français éloignés ou en difficulté face au numérique (voir, à ce propos, « le travail social à l’épreuve du numérique ». Le 3 juillet dernier, le Haut conseil du travail social (HCTS), réuni en séance plénière, a approuvé un texte d’orientation sur la transition numérique dans le travail social. Didier Dubasque,  co-animateur du groupe de travail à l’origine de ce texte, résume ainsi les idées clés de ce texte. «Le numérique impacte les pratiques professionnelles et les organisations de travail et peut amplifier le non-recours aux Droits. Il favorise la...

Voir plus

Baromètre du numérique 2018 : les principaux résultats

Une étude de référence pilotée par l’Arcep, le CGE et l’Agence du Numérique Cette étude annuelle menée depuis 2000 est réalisée par le CREDOC : ‣ Enquête réalisée en face-à-face en juin 2018 auprès de 2214 personnes représentatives de la population des 12 ans et plus selon la méthode des quotas. ‣ Le questionnaire et la démarche sont adaptés pour les mineurs. Les questions de l’Agence du Numérique n’ont été posées qu’aux adultes. ‣ Cette enquête décrit l’équipement et les usages des individus (et non celui des ménages). Téléchargez le rapport complet Les réseaux mobiles, de plus en plus...

Voir plus

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter