Select Page

Selfie : un outil pour soutenir l’enseignement et l’apprentissage numériques dans les écoles

La Commission européenne propose un nouvel outil aux écoles situées dans l’Union européenne (UE) pour évaluer la manière dont elles utilisent la technologie numérique pour l’enseignement et l’apprentissage.

Cet outil appelé SELFIE (Self-reflection on Effective Learning by Fostering the use of Innovative Educational Technologies – outil d’autoréflexion sur l’apprentissage efficace grâce à la promotion de l’utilisation de technologies éducatives innovantes) sera proposé à 76,7 millions d’élèves et d’enseignants dans 250 000 écoles, sur une base volontaire.

L’outil est lancé dans les 24 langues de l’UE, et d’autres versions linguistiques suivront. Toute école intéressée (du primaire supérieur aux établissements de formation professionnelle, en passant par le niveau secondaire) peut s’inscrire sur la plateforme SELFIE et procéder à son autoévaluation.

Le fonctionnement de SELFIE

Lorsqu’une école décide d’utiliser SELFIE, les élèves, les enseignants et les chefs d’établissement sont invités à réfléchir sur une série de brèves déclarations visant à vérifier si l’école utilise le numérique dans l’enseignement et l’apprentissage. L’outil est modulaire et les écoles peuvent choisir parmi une série de déclarations facultatives et ajouter jusqu’à huit questions personnalisées afin d’être au plus près de leurs propres besoins et priorités. Le tout prend entre 20 et 30 minutes. L’école reçoit ensuite un rapport sur mesure, avec les résultats. Ce rapport sur l’école, fourni par SELFIE, peut être utilisé par la suite comme base de discussion au sein de la communauté scolaire, afin de définir des mesures visant à améliorer l’utilisation de la technologie numérique en vue d’un meilleur apprentissage. Celles-ci peuvent consister, par exemple, en formations spécifiques pour les enseignants ou en actions de soutien destinées aux élèves sur des questions telles que la sécurité en ligne. Toutes les réponses introduites dans SELFIE sont anonymes et aucune donnée personnelle n’est collectée. Les données ne seront pas utilisées pour classer les écoles ou les systèmes scolaires.

La Commission s’est donné pour objectif d’atteindre un million d’élèves, d’enseignants et de chefs d’établissement avant la fin de 2019.

Une première version de l’outil a été testée l’année dernière, avec 650 écoles dans 14 pays.

La première conférence SELFIE sera organisée à Madrid les 4 et 5 avril 2019.

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter

Rubriques