Select Page

Journées du patrimoine : vers des inventaires participatifs du patrimoine

Le Programme « Entrepreneur.e d’Intérêt Général » (lancé en 2016) repose sur le recrutement de talents extérieurs à l’administration, recrutés pour 10 mois, pour résoudre, par leurs compétences numériques d’exception et grâce aux données, des défis d’intérêt général, au sein des ministères.

Bastien Guerry a été recruté en 2017 lors de la première promotion du programme « Entrepreneurs d’intérêt général » pour mettre en place une plate-forme web destinée à l’inventaire participatif du patrimoine national des orgues. On estime à 8000 ou 12000 le nombre d’orgues en France (dont 1500 orgues classés). La construction de cette base de données collaborative des orgues se heurtait à la multiplicité des sources (un Inventaire papier, de nombreux inventaires, une myriade de sites personnels administrés par des amateurs et de passionnés ainsi qu’à l’absence d’un modèle de données relatif aux orgues. Soucieux d’impliquer l’ensemble des membres de cette communauté, Bastien Guerry a accompagné la mise en place de la plateforme « inventaire des orgues » d’outils partage de fichiers). Tirant les enseignements de ce projet, Bastien Guerry souligne « la construction « artisanale » et progressive de la plate-forme ainsi que sur l’intérêt d’être en contact direct et permanent avec les métiers de l’Inventaire et les spécialistes de l’orgue pour des ajustements réguliers et l’apport continu de nouvelles idées ».

Pour la seconde promotion du programme « Entrepreneurs d’Intérêt Général », le Ministère de la Culture et le Service du Mobilier National avaient proposé un défi : « faciliter l’utilisation du patrimoine du Mobilier national par les agents publics, les métiers d’art et le grand public en développant des outils d’indexation participatifs ». Les collections patrimoniales du Mobilier national et des manufactures représentent 100 000 biens de qualité muséale meubles, tapis, tapisseries et tissus d’ameublement. « Faute de métadonnées structurées, les bases de données et les répertoires documentaires ne dialoguent pas, les capacités de recherche et de filtrage restent très limitées et leur utilisation reste exclusivement réservée aux agents du Mobilier national. Les collections patrimoniales du Mobilier national, riches de 100 000 biens, sont aujourd’hui décrites dans une base de données inaccessible au public ».

Les deux EIG recrutés, Ned Baldessin (développeur web) et Laurie Chapotte (Designer graphique et de service), disposeront de dix mois pour :

  • Ouvrir la collection aux publics extérieurs, pour en faciliter l’accès et la découverte par le plus grand nombre grâce à une interface de consultation et de recherche,
  • Permettre aux agents du Mobilier national de procéder à des recherches multicritères et multiformats dans l’ensemble de la documentation grâce à un système d’indexation partagé,
  • Ouvrir la production participative de contenus pour enrichir et diversifier l’information sur le patrimoine grâce à la conception d’un système de capture et d’indexation.

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter