Select Page

Numérique au travail : plus de la moitié des actifs en emploi utilisent un ordinateur tous les jours

En 2017, selon le Baromètre du Numérique (cofinancé par l’Agence du Numérique) 66 % des actifs en emploi (salariés ou non-salariés) utilisent un ordinateur sur leur lieu de travail (53 % seulement en 2013).

La proportion d’actifs en emploi qui utilisent un ordinateur tous les jours sur leur lieu de travail est passée de 46 % en 2013 à 54 % en 2017.

La catégorie socio-professionnelle fait apparaître des clivages très nets : plus de huit cadres ou professions intellectuelles supérieures sur dix déclarent utiliser un ordinateur tous les jours sur leur lieu de travail, contre moins d’un ouvrier sur cinq.

Il en va de même pour le niveau de diplôme : 75 % des diplômés du supérieur utilisent un ordinateur tous les jours sur leurs lieux de travail contre 17 % des ouvriers.

 Un actif sur trois apporte et utilise un équipement personnel sur son lieu de travail

Un tiers des actifs déclare apporter sur leur lieu de travail un équipement personnel comme un smartphone ou une tablette pour l’utiliser à des fins professionnelles. Plus de la moitié des actifs de 18 ans et plus ne le font jamais.

44 % des habitants de l’agglomération parisienne amènent tous les jours sur leur lieu de travail un équipement personnel à des fins professionnelles, contre 34 % de l’ensemble des actifs occupés en moyenne.

Le fait d’amener tous les jours son smartphone ou sa tablette personnelle sur son lieu de travail à des fins professionnelles est fortement corrélé à la profession : les deux tiers des indépendants (agriculteurs exploitants, artisans, commerçant, chefs d’entreprise) utilisent naturellement leurs objets numériques personnels à des fins professionnelles.

Les cadres et professions intellectuelles supérieures le font également plus souvent que la moyenne, tout comme les diplômés du supérieur, les personnes vivant dans un ménage ayant des hauts revenus et les hommes, ainsi que les habitants de l’agglomération parisienne (44% contre 34 % de l’ensemble des actifs occupés en moyenne).

A l’occasion du séminaire « Le travail à l’ère du numérique »,  la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du Ministère du travail pour sa part, vient de publier une analyse des liens entre les usages professionnels des outils numériques et les conditions de travail. Cette analyse repose sur les résultats de l’enquête Conditions de travail, réalisée en 2013.

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter