Select Page

185 000 visiteurs uniques par mois sur data.gouv.fr

Depuis deux ans, l’audience de la plateforme nationale de données ouvertes data.gouv.fr augmente de manière régulière, pour atteindre plus de 185 000 visiteurs uniques au mois de décembre 2017.

Le nombre de visiteurs uniques mensuels a augmenté de 105 % entre juin 2016 et juin 2017 et de 51 % entre Décembre 2016 et décembre 2017.

La plateforme compte aujourd’hui plus de 33 000 jeux de données ouverts par plus de 1 200 organisations. Parmi les 1 200 organisations, on trouve l’ensemble des ministères et la plupart des agences dont ils ont la tutelle, l’Assemblée nationale et le Sénat, des autorités administratives et judiciaires ainsi que des collectivités, représentant l’ensemble des échelons territoriaux.

Trois communautés d’usages, trois « verticales thématiques »

Le rapport d’activité de l’administrateur general des données (AGD) met en relief l’émergence de multiples communautés d’usage rassemblées autour de données de référence thématiques, de formats, d’outils et de pratiques qui structurent verticalement l’écosystème de la donnée : les « verticales thématiques »

« Il est apparu ces dernières années que cataloguer des milliers de jeux de données n’était pas totalement suffisant pour permettre aux administrations et plus largement à la société dans son ensemble d’en exploiter tout le potentiel. En effet, maximiser la réutilisation de ces données demande non seulement de les rendre découvrables mais aussi de lever les barrières à l’usage pour en faciliter l’appropriation ainsi que d’ouvrir et encourager un dialogue entre producteurs et réutilisateurs potentiels afin de favoriser des boucles de rétroaction vertueuses ».

Les trois premières initiatives de ce type correspondent à des écosystèmes déjà bien structurés :  la verticale des données géographiques, celle des données des entreprises et celle des données de transport. Ces « verticales thématiques » enrichissent désormais la plateforme data.gouv.fr.

La verticale des données géographiques a pris forme autour de geo.data.gouv.fr. Cette plateforme de diffusion de données géographiques référence aujourd’hui plus de 100 000 jeux de données géographiques dont 20 000 téléchargeables en open data issus de 118 portails locaux ou nationaux. En parallèle a été déployée une interface de programmation applicative geo.api.gouv.fr pour permettre aux utilisateurs de s’appuyer sur ces données de référence aussi simplement que possible. Plus d’un milliard d’appels ont été effectués sur ces API en 2017, démontrant l’appétence des réutilisateurs pour une mise à disposition sous forme d’API en complément des données brutes en téléchargement. En 2017, l’API de géocodage de la Base Adresse Nationale a enregistré plus d’un milliard de requêtes et 11,8 millions de visiteurs uniques sur les dix premiers mois de l’année contre 443 millions de requêtes et 5,5 millions de visiteurs uniques sur l’ensemble de l’année 2016. L’API Géo, pour sa part, a comptabilisé près de 200 millions de requêtes au cours de l’année 2017.

La verticale des données des entreprises: suite à l’ouverture du répertoire des entreprises et de leurs établissements de l’INSEE (répertoire Sirene), Etalab a initié la mise en oeuvre d’une verticale déliée aux données des entreprises sur le modèle de la verticale des données géographiques. L’API entreprise (entreprise.api.gouv.fr), était utilisée fin 2017 par une centaine d’administrations pour simplifier des démarches administratives et éviter de demander des pièces justificatives. Ce sont sur le mois de décembre 2017 plus de 1,2 million d’informations qui ont été obtenues via cette API et n’ont donc pas été redemandées aux entreprises.

La verticale des données de transport : le ministère des Transports et l’incubateur de services numériques de la DINSIC ont convenu à l’été 2017 de développer ensemble, dans le cadre d’une startup d’État, une plateforme d’accès aux données ouvertes de transport. Cette plateforme préfigure le futur point d’accès national transport.data.gouv.fr. Fin 2017, les stations, arrêts et horaires théoriques des transports en commun des agglomérations de Brest, Toulouse et Grenoble ont été intégrées au pilote.

En 2018, l’administrateur général des données s’efforcera de documenter les impacts sociaux et économiques d’une meilleure circulation des données, dans la continuité du premier rapport de l’AGD qui analysait les mécanismes de création de valeur par les données.

Etalab publie depuis quelques mois un tableau de bord détaillé d’usage de data.gouv.fr (visites, visiteurs, actions, évènements, recherche sur le site, référents).

La fonction administrateur général des données

Instauré par le décret no 2014-1050 du 16 septembre 2014, l’administrateur général des données (AGD) est placé sous l’autorité du Premier ministre et rattaché au directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État.

L’AGD coordonne l’action des administrations en matière d’inventaire, de gouvernance, de production, de circulation et d’exploitation des données.

Il organise, dans le respect de la protection des données personnelles et des secrets protégés par la loi, la meilleure exploitation de ces données et leur plus large circulation, notamment aux fins d’évaluation des politiques publiques, d’amélioration et de transparence de l’action publique et de stimulation de la recherche et de l’innovation.

Il encourage et soutient de ce fait le développement et l’usage des pratiques des datasciences au sein de l’administration.

À propos de l'auteur

Mission Société Numérique

La mission Société Numérique met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Notre ambition : structurer, outiller et accélérer des projets pour faire émerger une société numérique innovante et inclusive.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter