Select Page

Alors que le gouvernement  s’est  fixé pour objectif que toutes les démarches administratives puissent se faire en ligne d’ici 2022, le Baromètre numérique 2017  enregistre une nouvelle progression de l’utilisation d’Internet pour les démarches administratives et fiscales.

67% de la population de 12 ans et plus a accompli une démarche administrative au cours des douze derniers mois en 2017 (contre 62 % en 2016).

Une croissance qui s’explique, selon le Credoc, par  « la possibilité de réaliser de plus en plus de démarches administratives sur Internet et un équipement de plus en plus fréquent (smartphones, ordinateurs et tablettes) ».

Il convient aussi de prendre en compte le basculement de certaines démarches vers le tout-numerique. Après le dossier en ligne pour le logement social en 2012, désormais obligatoire pour tout demandeur, l’inscription à Pôle emploi s’effectue par internet depuis mars 2015, tout comme la demande de la prime d’activité lancée par la Caisse nationale d’allocations familiales (CAF) en janvier 2016. En 2019, la déclaration de revenus et le paiement de l’impôt supérieur à 300 euros seront dématérialisés.

L’usage des services publics corrélé à l’âge, aux niveaux de diplôme et de revenus

Les  démarches administratives sur internet sont plus souvent effectuées par les 18-59 ans, avec un pic à 89% pour la tranche 25-39 ans.

Le Credoc constate également « un effet diplôme, plus de huit diplômés du bac et de l’enseignement supérieur sur dix ont effectué une démarche administrative sur internet contre les deux tiers des diplômés du brevet et moins du tiers des non diplômés ».  

Le niveau de revenus reste un marqueur important dans la part d’individus effectuant des démarches administratives sur internet (plus de 20 points d’écart selon le niveau de vie du foyer).

Enfin, un effet en fonction de la taille de l’unité urbaine des lieux de résidence est observé. En effet, 63% des habitants de communes rurales ont effectué des démarches administratives sur internet, contre 74% des résidents de l’agglomération parisienne. Cette différence se vérifie également dans les zones peu denses, où 59% des habitants recourent aux services de l’administration en ligne (contre 68% des personnes qui n’y résident pas).

Des écarts qui tendent cependant à se resserrer

Sur dix ans, on observe cependant une reduction significative des écarts.

La proportion d’usagers des services public en ligne a doublé, chez les 40-59 ans (passant de 41%  en 2007 à 80% dix ans en 2017) et quasiment triplé chez les 60-69 ans (passant de 20% à 58%).

En dix ans,  la proportion d’usagers des services public en ligne a triplé chez les personnes non diplômées (passant de 9% à 30%) et doublé chez les personnes titulaires d’un diplôme niveau Baccalauréat (passant de 33 % à 59%).

À propos de l'auteur

Mission Société Numérique

La mission Société Numérique met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Notre ambition : structurer, outiller et accélérer des projets pour faire émerger une société numérique innovante et inclusive.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter