Select Page

3 millions d’utilisateurs pour FranceConnect

Mis en service en juin 2016,  FranceConnect, le système d’identification et d’authentification en ligne de l’État FranceConnect permet aux usagers d’accéder à l’ensemble de leurs services publics en ligne sans devoir nécessairement disposer de comptes auprès d’eux. Avec FranceConnect, l’usager est invité à s’authentifier à l’aide de comptes qu’il possède déjà avec Impots.gouv.fr, Ameli.fr ou à la Poste.

Le dispositif se matérialise de la manière suivante : l’utilisateur engage une démarche en ligne et sélectionne le bouton FranceConnect affiché sur le site de l’administration concernée. Puis le dispositif lui propose de s’authentifier avec l’un des trois fournisseurs d’identité : qu’il s’agisse d’Impôts.gouv.fr, d’Ameli.fr ou de La Poste, tous disposent d’identités vérifiées.

18 mois après son lancement, FranceConnect donne accés à 300 sites et enregistre trois millions d’utilisateurs.

A l’issue du 1er Comité interministériel de la transformation publique du 1er février dernier , le gouvernement a annoncé une serie de mesures pour « accélérer la transformation numérique des administrations de la France »

  • A partir du mois d’avril, tout nouveau service public en ligne lancé après le 1er avril 2018 sera accessible par  FranceConnect Identité .
  • Les services publics en ligne d’ores et déjà existants seront progressivement appareillés, jusqu’au 31 décembre 2020 « au plus tard ».
  • Un « parcours hautement sécurisé de « FranceConnect Identité » sera disponible au plus tard le 31 décembre 2019 pour permettre le lancement des services en ligne exigeant une authentification renforcée des usagers, tels que la demande de procuration en ligne ou le dépôt de plainte en ligne ».
  • Un « tableau de bord ouvert et contributif » des services publics de l’État sera  lancé le 30 juin 2018.  Il rassemblera des informations sur l’accessibilité en ligne de l’ensemble des démarches administratives. Il permettra aux usagers de faire part de leurs avis et de signaler des manques ou dysfonctionnements ;
  • L’aide juridictionnelle sera « accessible en ligne dans une version simplifiée au plus tard le 31 décembre 2018 ». D’après l’exécutif, cette démarche se verra « numérisée de bout en bout, de la demande initiale à l’instruction et l’attribution, pour les justiciables comme pour les auxiliaires de justice ».
  • Les associations culturelles pourront déposer leurs demandes de subventions sur Internet « à compter du 1er janvier 2019 ».
  • Le dépôt des demandes de permis de construire sera « accessible en ligne en novembre 2018 ». Les demandes de permis de construire et les démarches d’urbanisme seront quant à elles progressivement réalisables en ligne, à horizon 2022.

 

À propos de l'auteur

Mission Société Numérique

La mission Société Numérique met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Notre ambition : structurer, outiller et accélérer des projets pour faire émerger une société numérique innovante et inclusive.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter