Select Page

Mesurer et comprendre les usages des bibliothèques numériques

Alors que se développent à grande vitesse les humanités numériques, les informations restent parcellaires sur les utilisateurs de ces collections, sur leur manière de les découvrir et de les utiliser, en particulier la logique d’interrogation (structurée et finalisée ou au contraire associative, voire aléatoire) et les effets de ces nouveaux usages sur la connaissance, les méthodologies et les corpus.

Faisant suite à un projet de recherche de 10 mois porté par la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque Nationale de France (BNF) a organisé le 3 mai 2017 une journée d’étude « Quels usages aujourd’hui des bibliothèques numériques ? Enseignements et perspectives à partir de Gallica ».

Cette journée avait  pour but d’examiner, à travers l’exemple de Gallica, bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, l’évolution des usages des collections patrimoniales numérisées, afin de mieux comprendre la manière dont celles-ci sont perçues et intégrées dans des stratégies de recherche, professionnelles et amateurs.

La Bibliothèque nationale de France, le labex Obvil et Télécom ParisTech ont présenté, à cette occasion, les méthodes d’études qu’ils mettent en œuvre pour comprendre les usages des bibliothèques numériques. Portée par des expertises variées (sociologie, ethnographie, science des données, humanités, etc.), l’approche retenue par la BNF croise des méthodes qualitatives et quantitatives:  analyse de logs, entretiens, questionnaire en ligne, vidéo-ethnographie.

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter