Select Page

Mozilla dresse l’état de santé d’Internet

Internet est-il encore ouvert ? Est-il encore libre et décentralisé comme à ses débuts ? Est il sûr ? L’éducation aux outils du web est-elle suffisante pour que chacun puisse y jouer un rôle ?

La Fondation Mozilla, à l’origine, notamment du navigateur Firefox et de plusieurs technologies du web ouvertes a entrepris de dresser un « état de santé d’Internet ».

A travers cet exercice, que la Fondation Mozilla souhaite ouvrir aux contributions, la Fondation Mozilla alerte le public sur les menaces qui pèsent sur Internet, mais aussi à faire émerger des solutions. «Quel est le bilan de santé d’Internet ? Comment le comprendre et le diagnostiquer ? Nous considérons que ces conversations sont nécessaires et d’actualité. Nos actions individuelles influent sur la santé de l’écosystème d’Internet. Nous devons reconnaître quels sont les éléments sains afin de prendre des mesures positives pour le renforcer et les éléments en danger afin d’éviter les mesures qui l’affaiblissent ».

En combinant des informations de plusieurs sources, ce bilan de santé rassemble des données relatives à cinq thèmes clés :

  • Innovation ouverte (C’est ouvert ?)
  • Inclusion numérique (Qui est le bienvenu en ligne ?)
  • Décentralisation (Qui contrôle Internet ?)
  • Vie privée et sécurité (Est-ce sûr ?)
  • Éducation à Internet (Qui peut réussir en ligne ?)

Chacun des 5 chapitres de ce bilan est organisé autour d’un diagnostic des aspects positifs et des evolutions positives et donne lieu à un pronostic.

La version 1.0 du rapport initié par Mozilla verra le jour à la fin de l’année. Le rapport devra permettre de fixer des critères de santé de l’Internet mesurables sur le long terme, mais faire également la promotion d’initiatives locales pour résoudre les problèmes rencontrés.

«La bonne nouvelle, selon le directeur exécutif de la fondation Mozilla, Mark Surman, c’est que nous pouvons avoir un impact sur la santé de l’Internet. Nous pouvons construire de nouvelles parties et enseigner aux gens la meilleure façon de tirer profit de ce qui est à leur disposition.  Nous pouvons pointer du doigt ce qui ne va pas et l’améliorer ».

Etat de santé de l’internet

 

À propos de l'auteur

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter